Papier, mon ami...

Publié le par Douce Eilof

2010-04-24-Papier-Saint-Gilles1.jpg

 

Sur le plancher de « prélart » de la cuisine, chez mes parents,

je harcelais ma mère pour qu’elle épelle ceux que je voulais apprivoiser.

Apprendre à écrire, à dire, à transmettre

Apprendre la subtilité et la nuance

Le rendre beau simplement par sa forme

Le mot est devenu mon ami, confident et complice.

 

Le mot vient du cœur autant que de la main…

Il peut communiquer, rassembler, isoler parfois

Il ment en beauté, il révèle entre les lignes 

Et il prend vie grâce à son support.

 

Étrangement, dans la symbiose de notre amitié,

c’est de celui qui le porte dont je suis tombée amoureuse.

Le papier...

 

J’avoue qu’il a des défauts.

Celui de traîner partout et de créer le désordre dans la vie la plus ordonnée.

Il peut semer la zizanie dans les relations les plus équilibrées,

par sa seule présence.  

 

Organique et vivant, il a pour moi une odeur irrésistible mais si subtile.

Il a un chant que seule mes mains peuvent provoquer,

une musique que mes oreilles reconnaissent et aiment. 

Il est le résultat de ses multiples transformations et  réincarnations.

Il a une histoire de vie, et il porte celle des autres.

Sa forme le trahit ou le révèle, c’est selon, 

elle se transforme et lui donne mille visages,

des plus beaux aux plus horribles.

Mais moi, il me séduit sous toutes celles qu'il peut prendre.

 

Il me permet d’être tout ce que je peux imaginer.

Il me permet de construire et détruire dans le secret le plus secret.

Il permet de tout dire et de le retirer, sans que jamais cela ne blesse.

Il permet d’être ou ne pas être.

Il permet de temps à autre d’illuminer, par ce qu’il porte, les regards les plus éteints.

Et cela, nourrit toute la fierté que je tire d’être son intime.

 

Il joue parfois au messager

Il accomplit sa tâche et porte, indifféremment, les bons comme les mauvais messages

Il sait trahir ou être modèle de fidélité

Il sait aussi dévoiler la douceur des êtres les plus rudes

Il peut porter la destinée d’une vie, d’une relation ou d’une amitié

Il réussit à adoucir ou même cacher les élans les plus violents.

 

Et s’il occupe l’espace et fait trembler les plus sûrs d’eux-mêmes,

il donne la parole aux plus timides.

Il est silencieux jusqu’à ce qu’on ait besoin qu’il parle

Il peut facilement passer inaperçu, même lorsqu’il porte le monde.

 

Il a une mémoire indéfectible

mais il peut sombrer dans l’oubli.

Et quand on le découvre au grand  jour,

il explose en souvenirs, en œuvres merveilleuses,

en secrets étonnants ou encore en surprises. 

 

Il sait aussi être d’une grande honnêteté

Il jette parfois à la figure les contradictions et les non-sens dont se tissent nos vies

Il rappelle à l’ordre lorsque nos promesses se perdent dans nos intérêts du moment

Et pourtant, il est sans jugement

Il rappelle les faits...

C’est un juste à sa façon.

 

Et s’il peut s’embraser à toutes les flammes,

grâce à lui, passions et échanges résistent au temps,

et même la distance n'affecte jamais les sentiments qu'il porte.

 

C’est par ce qu’il est que je me suis attachée à lui

Toujours égal à lui-même,

il reçoit avec la même générosité mes états les plus divers

et ne les révèle à quiconque que si je le permets. 

Fidèle, il me suit partout et m’invite à me dépasser

sans jamais perdre patience face à mes hésitations et mes changements de cap.

 

Compagnon du quotidien, il m’offre l’éternité.

Jamais je ne pourrais penser ma vie sans papier.    

 

2010-04-24-Papier-Saint-Gilles2.jpg

 

(*Photos: papier artisanal aux pétales de fleurs de Charlevoix de la prestigieuse Papetrie Saint-Gilles (clic ici). Si vous aimez le papier et que vous passez en Charlevoix par Saint-Joseph-de-la-Rive au Québec, il faut faire un arrêt dans cet endroit fascinant où l'on fait du papier magnifique! Visitez la boutique virtuelle, ça vaut le détour! J'adore ce papier...qui m'a été offert en cadeau )


Commenter cet article

ann du québec 01/06/2010 16:14


J' y suis aller et c' est un bonheur de voir tout ces beaus papiers avec ses petites fleurs.


Douce Eilof 02/06/2010 01:25



Oh oui...j'arrête chaque fois que je passe par là, je ne me lasse pas de cette boutique...et du bord du fleuve!!!



Ty.Jecyka 06/05/2010 17:24


Comme je comprends et partage cette passion pour les mots et leur maison de papier....ils sont ma Part Manquante...Superbe billet...Merci!


Douce Eilof 08/05/2010 21:43



merci pour le compliment



Lilly Rose 28/04/2010 08:58


Ton texte est plein de vérité.
Gros bisous et très belle journée.
Lilly Rose


mylène 27/04/2010 20:43


ton texte est magnifique.......j'admire.......


Douce Eilof 28/04/2010 01:21



Merci....



Zazimuth 26/04/2010 21:02


Ah oui ! maintenant que tu expliques, j'ai vu ça dans les jeux vidéos ;-)))